Quels sont les intérêts du veggie ?

Accueilmanger mieuxQuels sont les intérêts du veggie ?

Gwenaelle Fusellier1

Gwenaëlle Fuzellier : « L’OMS a publiée un rapport, en 2015, qui a classé la viande rouge et les viandes transformées comme cancérigène probable. Il y a donc un faisceau de preuves qui commencent à se construire démontrant que consommer trop de viande rouge serait lié à certains types de cancers dont le cancer colorectal ».

 

Quelle serait la solution ?

 

Thomas Audoual1Thomas Audoual :  « Il y a de plus en plus de flexitariens. C’est à dire qu’ils sont végétariens, ils diminuent leur consommation de chair animale mais s’autorisent pour certaines occasions la consommation de viande, par exemple, pour un dîner avec des amis ou un restaurant en famille. »

 

 

Existe-t-il un risque de carence ?

Julie Bavant1

Julie Bavant : « On aurait plutôt tendance à manger des protéines en excès donc c’est un faux débat selon moi. On peut parfaitement trouver tout ce que l’on veut dans le monde végétal et se nourrir de manière saine, équilibrée, super gourmande sans être obligés de se nourrir de viande, de poisson et de produits laitiers et de sous produits d’origine animale en général. »

 

Gwenaelle Fusellier1Gwenaëlle Fuzellier : «Il n’est pas prouvé que manger veggie apporte des carences si par ailleurs l’alimentation et le régime sont appropriés. Il est important de conserver des grands concepts de nutrition comme : consommer des fruits et légumes en quantité suffisante : 5 fruits et légumes par jour ; consommer plus de légumineuses pour compenser sa réduction de consommation de viande ; consommer des céréales complètes ; ne pas consommer trop de sucres ajoutés et ne pas consommer trop salé. »

schemaveggie1

 

Julie Bavant1Julie Bavant : « Manger végétarien n’apporte aucune carence. On a absolument tout ce dont on a besoin d’ingurgiter, toutes les vitamines nécessaires et tous les nutriments nécessaires en mangeant végétarien. Il suffit juste de varier. Un omnivore qui ne mangerait que du steak / frites aurait autant de carences qu’un végétarien qui ne mangerait que de la salade. Ma grande fille est végétarienne, ça va faire trois ans maintenant et elle n’est jamais malade, elle grandit bien, elle me dépasse. Elle a 14 ans et elle est plus grande que moi, elle a une pêche d’enfer et très clairement elle n’a aucune carence alimentaire. »

 

Thomas Audoual1Thomas Audoual : « Ce qu’il faut savoir c’est que lorsque l’on est végétarien ou végétalien il y a une vitamine dont on peut éventuellement manquer c’est la vitamine B12 ; mais il est tout à fait possible de complémenter son alimentation en vitamine B12 et être en parfaite santé. »

« Il existe une véritable sur-consommation de produits d’origine animale et cela a un impact sur les plans écologique, moral (je parle de la souffrance animale) et sur le plan de la santé. »

 

Quelques définitions

  • Flexitarien : Personne ne consommant pas ou peu de viande et poisson au quotidien, mais qui reste flexible selon les occasions qui se présentent à elle (repas de famille, dîner entre amis, etc.). La personne souhaite lutter contre la surconsommation de chair animale en en réduisant sa consommation.
  • Omnivore : Personne consommant des aliments d’origine végétale et animale. Elle mange « de tout ».
  • Pesco-végétarien : Personne dont le régime alimentaire exclut la chair animale sauf les produits de la pêche.
  •  Végétarien : Personne qui a fait le choix de supprimer de son alimentation la chair animale (les viandes, poissons, crustacés et fruits de mer).
  •  Végétalien : Personne qui, comme le végétarien, ne mange pas de chair animale, mais exclut également les sous-produits d’origine animale (produits laitiers, œufs, gélatine, etc.).
  •  Vegan : Tout comme le végétalien, le végane a retiré tout produit et sous-produit d’origine animale, mais au-delà de ce régime alimentaire, il supprime aussi de sa consommation les produits issus des animaux, testés sur eux, résultant de leur travail ou de leur exploitation (cuir, laine, cire d’abeille, etc.). C’est pour cela que le véganisme est considéré comme un mode de vie.